Schwarzwald Forum RPG
CE FORUM RPG EST INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS.
Une certaine maturité est nécessaire pour appréhender les thèmes traités avec assez de recul.
De plus, certains propos fictifs ont une nature violente ou érotique.
Toutes les choses décrites demeurent du domaine de la fiction et n'engagent en aucun cas les opinions des auteurs.
Âmes sensibles s'abstenir.

Maintenant que vous êtes prévenu, si vous décidez quand même de lire ce forum, cela n'engage que vous et nous déclinons toute responsabilité concernant un heurt potentiel de votre sensibilité.


« Les crucifiés chantent et leur choeur me met en joie ; regardez tous ces rouages mû par une seule volonté, un seul but. Ne plus souffrir. Et pourtant, si leurs voix se cassaient, ils seraient exemptés.»
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
...Invité, your mind is lost.
Loading...
Loading...
Loading...

Partagez
 

 Si tout etait aussi simple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyMer 15 Aoû - 20:11

Chaque fibre de son corps était parcourue par une déferlante d'énergie, un dieu oui il était. Il ressentait tout différemment, la pluie lui sembla tomber au ralenti, son sabre d'une légèreté étonnante. Les deux créatures lui faisaient face, il les regarda. Son regard était empli d'une tristesse infinie: il ne les voyait plus comme des monstres ou des ennemies mais comme des gens qui avaient autrefois eu une vie comme la sienne, des victimes. La pluie qui lui coulait sur le visage se mélangea aux larmes de tristesse qui lui coulait de ses yeux. Il se mit en position, lame pointée vers eux, tranchant dirigé vers le ciel couvert. Kurayami respira lentement, chaque muscle prêt à réagir, il distingua chaque goutte se trancher sur sa lame. Les deux mutants sprintèrent vers lui, Kurayami faisant de même. La scène était comme un balai macabre, une danse funeste qu'il allait exécuter, les gouttes s'écrasaient sur les deux corps croutés en mouvement montrant un spectacle où horreur et beauté fusionnent: magnifique ! Durant sa course cette pensée lui vint à l'esprit: il ne se battait pas pour survivre mais pour les libérer. Libérer ces pauvres âmes de leur sort, à cet instant il n'était pas un dieu créateur mais un dieu destructeur, pour sauver ceux dont la vie a été enlevée. Il accéléra sa course leva sa lame, dessinant un arc de cercle de pluie devant lui et frappa:

utilisation du modif: +5/force


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort


Dernière édition par Mizuki Answald le Dim 19 Aoû - 22:00, édité 1 fois (Raison : Note correcteur: Attention aux verbes, que tu conjugues souvent quand il ne faut pas ou l'inverse.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyMer 15 Aoû - 20:14

Lord Érèbe a effectué 1 lancé(s) d'un D20 (Image non renseignée.) :
17


Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyMer 15 Aoû - 20:29


Devenu surpuissant, Kurayami ne se rendit même pas compte de l'intensité qu'il mis dans son coup.
D'un arc de cercle aux allures de jugement, il décapita les deux Malades avant même qu'ils n'aient pu réagir.
Les deux têtes roulèrent sous la pluie, les corps chutèrent, le sang se mélangea à l'eau. Une sorte de cri-gargouillement émergea de l'un deux avec un petit geyser écarlate.
Alors, Kurayami entendit les corbeaux. Ils ne furent qu'un, de prime abord, celui qui avait dévoré un peu plus tôt les yeux de l'enfant et que le jeune samouraï avait admiré pour sa valeur sacrée. Il bu avidement le sang chaud.
Le sol trembla, Kurayami avait déjà senti ça, le mastodonte était de retour. La bête le chargeait, mais elle avait changé. Sur sa corne trônait toujours le cadavre de la femme, réduit à l'état de carcasse sur laquelle prenaient appui les corbeaux les plus grands et majestueux de ce clan d'ailes noires. La bête avait les yeux crevés, dans chacun d'eux logeait un corbeau, et toute la peau du monstre était à vif, dégoulinante de sang : une nuée de dizaines de volatiles s'acharnaient à lui arracher morceau de chair après morceau de chair, fermement accrochés à la peau meurtrie. La bête gémissait et ivre de douleur, semblait vouloir détruire le monde.
Kurayami n'eut que le temps de percevoir la bête qu'elle était déjà presque sur lui, et que les corbeaux le regardèrent avec un œil avide. Ils sentaient la substance qui le revigorait. Ils voulaient y goûter, eux aussi, devenir Dieux.
La pluie sembla ricaner.
Un claquement d'ailes.


Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyJeu 16 Aoû - 22:33

La bête mourante chargea droit, voulant échapper aux volatiles, voulant échapper à la douleur. Kurayami l'esquiva avec une certaine aisance: la drogue ayant renforcé ses capacités, ses réflexes et sa dextérité dépassaient ses limites actuelles. Le mastodonte aveugle poursuivit sa course toujours en proie aux oiseaux funestes, il décida de les laisser finir le travail, et ne voulut pas interrompre le travail de la mort. Il décida donc de poursuivre, à pas de course, son chemin, il était déjà au bord des quartiers bourgeois, cette fois pour y entrer et non pour en sortir. Il ne décida pas de se diriger au nord pour aller à l'église, non pas encore, il se dirigea vers son quartier, sa maison, il voulait absolument aller y récupérer une chose. Au loin à sa droite, la caserne de pompiers tenait toujours debout et droit devant lui son quartier, aux dernières nouvelles les habitants organisaient une défense, mais après son aventure avec ce rhinocéros qui se serait échappé du zoo ainsi que tous les autres animaux, il n'était plus sûr de trouver son quartier comme il l'avait laissé.


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyJeu 16 Aoû - 22:52

Ce que je sous-entendais par "avide" et par "un claquement d'ailes" c'est que la nuée de corbeaux se jette sur toi d'un seul coup avec la ferme intention de te sucer jusqu'à la moelle pour goûter à la drogue qui parcours tes veines.

Kurayami esquiva le Mastodonte à l'instant même où les corbeaux quittèrent ce dernier pour se jeter sur le guerrier. La bête aveugle poursuivit sa course, craquelant le bitume et défonçant toute voiture sur son chemin. Les oiseaux se dirigèrent avec célérité sur le jeune samouraï, qui les esquiva d'abord en roulant sur le côté. Mais a peine s'était-il relevé que les oiseaux entourèrent Kurayami d'une aura de mort, constituée de becs, de griffes et de plumes. La pression mentale que donnait cette impression de n'être rien face à tant d'avidité était intense, quasiment insupportable. Le stress le plus brutal venait du fait que les corbeaux voulaient dévorer ses yeux, il le sentait, il le savait, ils rêvaient d'arracher ces beaux globes luisants. Et avant que Kurayami n'ai pu esquisser un geste, il sentit la douleur. Sa peau était labourée, blessée. Des dizaines d'aiguilles le transperçaient. Les volatiles le dévoraient vivant.

[ - 7 pv]






Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyJeu 16 Aoû - 23:23

Complètement débordé Kurayami résista aux lacérations incessantes des corbeaux, il donna un large geste circulaire avec son bras pour en repousser quelques-uns et en profita pour se dégager. Poursuivi par la nuée, il courut de toutes ses forces, il était blessé mais loin de tomber. Rester dehors était l'idée la plus dangereuse car dans le ciel, les oiseaux avaient un avantage évident. Les attirer dans un endroit clos était le meilleur moyen de les battre, mais où ? Il chercha aux alentours et la seule solution était de les entrainer dans une habitation. Il aperçut une villa dont le portail n'était pas enchainé, cadenassé ou barricadé, d'un coup d'épaule le portail s'ouvrit facilement, donnant sur une grande cour d'entrée. Pas question cette fois de défoncer une baie vitrée, il comptait passer par la grande porte pour leur laisser le passage bien ouvert. Derrière lui les croassements menaçants ne faiblirent pas. . . .


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 17 Aoû - 0:14


Il y avait deux villas aux alentours. Kurayami s'engouffra dans la plus proche, laissant donc la porte grande ouverte afin d'attirer et de piéger ses ennemis. Il pu remarquer en entrant dans le grand salon deux cadavres humains et un de mutant, le crâne brisé. Les corbeaux ne tardèrent pas, entrant en masse dans la maison. Ils avaient beaucoup moins d'espace de manœuvre et moins d'agilité car privés de courant d'air, aussi ils optèrent pour la tactique la plus simple et brutale : se jeter tous ensembles sur le guerrier afin de ne lui laisser aucun répit. Aussi ils attaquèrent en même temps que lui. Kurayami était entièrement recouvert de volatiles tandis qu'il se battait. La scène, bien qu'en intérieur, semblait exactement identique à celle précédente. Les oiseaux entourèrent Kurayami d'une aura de mort, constituée de becs, de griffes et de plumes. La pression mentale que donnait cette impression de n'être rien face à tant d'avidité était intense, quasiment insupportable. Le stress le plus brutal venait du fait que les corbeaux voulaient dévorer ses yeux, il le sentait, il le savait, ils rêvaient d'arracher ces beaux globes luisants. Et en même temps qu'il livra des coups rageurs, il sentit la douleur. Sa peau était labourée, blessée. Des dizaines d'aiguilles le transperçaient. Les volatiles le dévoraient vivant. Avec ses multiples coups de sabre, il en fit chuter une quinzaine, mais ils semblaient infinis et le maintenaient prisonnier de leur assaut. Kurayami ressentit alors la douleur la plus intense qu'il n'avait jamais éprouvé, une douleur au delà de l'imaginable. Un corbeau venait de lui arracher son œil gauche. Il le craqua et le goba avidement, ce bruit gélatineux sembla résonner à jamais dans l'esprit de Kurayami qui hurlait de souffrance. Sa déconcentration et la victoire du corbeau redonna de l'entrain à ses congénères affamés qui assenaient des coups de bec toujours plus avides.

[- 13 pv, œil gauche arraché, état traumatique : - 2 p santé mentale.]





Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 17 Aoû - 0:54

La douleur lui fit perdre partiellement sa lucidité, les volatiles s'acharnaient sur lui. Fuir ! C'est la seule chose que son esprit lui dictait, fuir vite. La main sur son orbite dorénavant vide, le sang lui dégoulinait des doigts. Il s'extirpa de la nuée mortelle avec difficulté, projetant des gerbes de sang au passage, il courrut vers la première porte qu'il put voir et la referma violemment. Il se trouvait dans une grande cuisine chic, au fond une porte camouflée dans le mur, il s'y précipita et découvrit un garde-manger rempli de boîte de conserves. Il s'y enferma, la douleur était toujours présente comme si elle c'était personnifiée pour lui frapper la tête avec une lame à plusieurs reprises, il crut que sa tête allait exploser et sentit tout au fond de lui quelque chose se réveiller: une fureur sans nom qui gronda faiblement comme si elle était lointaine et enfouie. . . Cette fureur se réveilla comme une bête mais elle était loin de sortir. Il sut à cet instant que son équilibre mental en avait pris un coup et que plus il perdrait la tête et plus cette fureur prendrait possession de lui. Il se mit à genoux et calma son esprit ainsi que la douleur, même si ce n'était que pour un instant.


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 17 Aoû - 1:31


Kurayami, ensuite, sembla entrer dans une forme de coma hanté par la douleur. Il se réveilla entouré des boîtes de conserves, vidées. Il n'avait plus mal, nulle part. Il voyait moins bien, son champ de vision s'était rétréci à cause de son œil perdu mais il ne ressentait plus aucune douleur. Il pu constater que toutes les plaies infligées par les corbeaux à l'exception de son œil, s'étaient contractées, pas cicatrisées mais si serrées que le sang ne passait plus, que les membres n'en étaient pas gênés et que la cicatrisation serait tout de même accélérée. La super-drogue de Amand opérait comme de la magie. Peut-être avait-elle un rapport particulier avec l'organisme du jeune samouraï, décuplant ses pouvoirs plus qu'avec une autre personne. Lorsqu'il sortira, repu - car on ne doute pas que c'est la drogue qui, pour contenir ses plaies, a nécessité qu'il se nourrisse de manière Gargantuesque -, il pourra constater à la lumière du soleil que deux ou trois heures devaient s'être écoulées. Il n'entendait plus aucun bruit impliquant la présence des corbeaux et à peine eut-il fait quelques pas, qu'il sentit la drogue lui procurer de nouveau cette sensation d'être aussi puissant qu'un Dieu.


Les corbeaux ont disparu, ayant au passage dévoré les trois cadavres du salon. Dehors il pleut toujours et la rue est déserte et calme.

[ trois heures de sommeil + 15 pv sous l'effet de la drogue ]


Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 17 Aoû - 2:27

Il marcha, sa perception des distances avait changé à cause de l'ablation forcée de son œil gauche mais il retrouva vite ses repères, il sortit des quartiers bourgeois, et reprit le même chemin, en sens inverse, qu'il avait pris la veille. Avant d'aller à l'église il comptait faire un détour par chez lui pour y récupérer une chose importante et y accomplir un fait tout aussi important. Tout était silencieux, le fait que la douleur avait disparu grâce à la drogue le fascinait et l'inquiétait tout autant. Cette drogue l'attirait tant ces propriétés étaient miraculeuses mais il sentait la déstabilisation mentale comme contre-coup. La dépendance était aux portes de son esprit, il devrait ne plus en prendre elle était dangereuse autant qu'elle était attirante. . . .
-**NoN. . . ElLe. . . eSt. . .ParFaIte. . .*
Kurayami se retourna pour savoir d'où venait la voix mais il n'y avait personne, pas un bruit. Il crut que c'était son imagination, reprenant sa marche il pensa que cette situation changeait les gens, en profondeur. . . .
-*oUi ! . . . Cha Nge. . . .LiBerE . . . Toi !. . . .*
Un mal de tête fulgurant le mit à genoux, il se la prit entre les mains et comprit que cette voix était dans sa tête. Quelques minutes passèrent, il reprit ses esprits et recommença sa route en direction de son quartier avec le sentiment que les choses allaient empirer. . . .


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort


Dernière édition par Kurayami Mezame le Dim 19 Aoû - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 17 Aoû - 3:25


Kurayami atteint sans encombres son quartier et son appartement. Quelques pauvres cadavres hantent la rue, mais aucun Malade en vue.



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 17 Aoû - 8:29

(HRP: Les phrase entre * sont les paroles de la voix dans sa tête)

Lorsque Kurayami ouvrit la porte, la lumière entra également, coupant le salon d'un rayon de lumière chassant la poussière au sol. L'obscurité revint quand il referma la porte derrière lui, les barricades aux fenêtres empêchaient tout rayon de soleil de passer. Il alluma quelques grandes bougies qui diffusèrent une lumière tamisée dans la pièce, le salon, qui était aussi la pièce principale, était simple. Une table carrée à ras de terre au centre, contre le mur de droite, un grand miroir taille humaine, contre le mur du fond une armoire, et à sa droite l'antique armure portant les gravures de sa lignée sur le casque et épaulières, et à ses pieds l'objet que voulait Kurayami, l'antique sabre légendaire : Kusanagi-no-Tsurugi. Un sabre a sa juste valeur, de plus le fait qu'il est traversé les âges tout en restant intact le rendait très mystérieux et attirant, il le remplaça par son sabre d'usage. Il testa la lame, elle était d'un équilibre parfait et le maniement s'effectuer avec une aisance isolante, de plus le fourreau et la poignée entourés de tous ces vieux rubans de tissus lui donnait une beauté antique à la fois magnifique et inquiétante. Il rengaina et l'attacha à sa ceinture, il enleva de ce que lui restait de son t-shirt pour regarder ses plaies cicatrisées. En examinant son dos il remarqua son tatouage, signe de son appartenance à sa famille et à ses traditions millénaires. Cette vue lui remémora l'attaque des corbeaux, son regard remonta jusqu'à son orbite vide, le troue était d'un noir profond aussi noir que le plumage des volatiles responsables de sa mutilation. Dire que pendant des années il les vénérait avec sa famille, tout comme ils vénéraient la mort. ....
-*cOnTinUs . . . .ReNis . . . .LAiSsEs-tOi emPoRteR. . . .CoLerE. . .*
Quel imbécile il était. La mort avait établi cette ville comme son terrain de chasse et il faisait partie des gibiers, alors pourquoi vénérer et respecter quelque chose qui vous veut du mal.
-*LAisSe tOi. . . .SuBmeRgeR. . .HaiNe !. . . .
Son regard se reposa sur le tatouage, ce tatouage représentant un phénix se consumant sous une lune était le symbole de la croyance maccabre. . . .
-*ReNis ! . . . .tOut!. . .*
La voie dans sa tête résonnait, Kurayami crut d'abord que c'était la fatigue mais il sentait que c'était différent et il du reconnaître qu'elle était tentante.
-*DebArRaSse-tOi. . . . De cE fArDeaU . . .*
Son regard fixant toujours le tatouage où il dirigea lentement son sabre, il en sortit la lame et contempla le reflet: il y voyait le miroir qui reflétait à son tour son tatouage. . . .
-*oUi ! . . . . fAiS-lE . . . . ReNis. . .tOuT!*
Sa décision fut prise, dorénavant il ne suivrait que ses propres lois, il alla chercher un petit morceau de bois et se mit à genoux dos à la glace. Il mit le morceau de bois entre ses dents, leva lentement la lame, dirigé vers le bas, au-dessus de ses épaules et de son dos. . . .
-*OUi vAs-Y. . . .La dOuLeUr n'eSt RiEn fAce à tOi. . . .lA mOrt n'EsT RiEn fAce à MOI. . . .*
Des perles de sueur lui tombait des joues mais son regard était empreint d'une détermination, il respira lentement. . . .
-*FAIS-LE!*
-Je vous demande pardon père. . .
Il abaissa brusquement sa lame sous la peau de son dos, une violente douleur le traversa, aussi insoutenable que lorsque le corbeau lui avait enlevé son œil gauche, son esprit commença à être embrumé par la douleur, il mordait le morceau de bois pour ne pas crier comme jamais, il était à deux doigts de perdre toute sa lucidité, mais il continua à découper la peau du dos ou le tatouage y était gravé à jamais. . . .
-*OUI ! . . . . CONTINUE ! ! !. . .C'EST BON !*
La douleur était forte mais sa détermination l'était encore plus, il trancha chaque centimètre de peau faisant gicler du sang sur le mur et le mirroir. . . .
-*LAiSse-tOi SuBmErgEr . . . . La HaiNe t'AiDerAs. . . .*
Il le sentait tout au fond de lui-même: la bête de fureur meurtrière qui se réveille et qui gronde comme pour remonter à la surface, la voix se faisait plus claire, distincte, plus séduisante . . . .
Le dernier centimètre de peau céda et Kurayami cogna son front au sol, il lâcha le morceau de bois qui portait à présent une trace profonde de ses dents, il suait à grosses gouttes, haletant , il lutta de toutes ses forces pour rester conscient. La drogue commença à faire son effet, il sentit les plaies se guérir petit à petit. Un immense soulagement fit son apparition, Kurayami souriait, et même se mit à rire bruyamment, un rire qui n'était pas le sien, un rire empreint d'une joie sadique. Il respira grandement et redressa son buste lentement, et se mit debout, pour accomplir son acte, il était dans la position du seppuku: le suicide rituel chez les samouraïs, pour lui c'était symbolique, il devait se "tuer" pour s'émanciper et "renaître". Il tenait toujours le morceau de peau, ou était graver le tatouage, dans sa main. Il l'examina. . . .
-*BiEn . . . .Hé Hé Hé. . .*
Il sourit à cette vue, mais sentit toujours un picotement dans son dos, normal car il avait la chair à vif . Il alla chercher des bandages et s'en entoura tout le haut du torse et du dos, il se sentait mieux. Kurayami décida de rester une bonne heure pour se reposer.
(pendant son sommeil):
-*oUi c'EsT biEn, tRèS bieN . . . .iLs nE sOnt riEn . . . . . Je pEuX tAnt FaiRe pOuR tOi. . . .Si tU mE lAisSes prEnDre Le CoNtRôle. . . .Hé Hé Hé Hé . . . .*
Kurayami se retrouva dans un endroit sans lumière ou les choses telles que la gravité ne font pas leurs lois . . . .
-*tU eS à Moi . . . .cAr jE sUis tOi . . . .cAr tU Es mOi. . . . *
De l'obscurité oppressante, kurayami vit surgir une espèce de tigre noir, gueule grande ouverte, foncé sur lui. La mâchoire faisait trois fois sa taille, il voulut fuir mais avant qu'il n'ait pu esquissé le moindre geste, il fut avalé. C'est à cet instant que Kurayami se réveilla brusquement en sueur, le souffle court, il se leva et sentait son esprit vaciller. La bête au fond de lui était plus présente qu'avant, comme si, plus il perdait l'esprit et plus elle ressortait. Il décidait de quitter les lieux pour se rendre à l'église, il prépara ses affaires: il prit trois trousses de premier soin, une boîte d'allumettes, mis un nouveau t-shirt noir et un long morceau de tissu qu'il attacha autour de sa tête pour faire un bandeau pour son œil.Il réfléchît et pensa a son nom : Oda, ce nom illustre représenté tout ce qu’il renia. C’est en toute logique qu’il voulut changer de nom, il réfléchit et un mot lui vint : Mezame, car se tournant dans sa vie était comme un réveil de lui-même. Kurayami Mezame, traduis cela ferait : « Le réveil des ténèbres », parfait. Il comptait effectuer un autre geste, symbole de sa renaissance: Il versa tout l'alcool sur les meubles et au centre de la pièce, craqua une allumette et la jeta . . . Le feu prit instantanément, dévorant tout ce qui se trouvait dans la pièce, l'armure commençait à fondre. Il était au seuil, contemplant le feu qui emportait tout son passé, il regarda le morceau de peau, qu'il tenait entre les mains et qui commençait à pourrir et il se dit à lui-même:
-Adieu père. . .
-*oUi AdiEu ! . . . il N'y A qUe tOi Et Moi . . . pErSonNe d'AuTre. . . . qUe le PaSsé BrUle, qUe Le mOnDe sE ConsUmE, qUe la FurEuR bRuLe à PleiNe pUisSaNcE !*
Il jeta le morceau de peau dans le brasier et sortit de la maison, il ne se retourna pas car désormais il avait renié tout ce qu'il était. . . .
-*DéSOrMaiS tU Es à Moi. . . .Hé Hé HA HA HA!*

(Kurayami change son sabre d'usage contre Kusanagi-no-tsurugi, il ajoute a son inventaire : Trousse de soin X3
et une boite de 12 allumettes, mais -2 pour celles utiliser dans la maison donc 10 et un bandeau de fortune pour son oeil)


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort


Dernière édition par Kurayami Mezame le Mar 21 Aoû - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 17 Aoû - 13:10

[ -7 pv pour la mutilation + 5 pv grâce à la drogue pour l'heure de sommeil = -2 pv. - 1 point de santé mentale parce qu'il vire schizophrène. Il a une nouvelle fois dévoré tous ses vivres pendant son sommeil, coût que nécessite la super-drogue pour guérir efficacement les blessures]

Kurayami était un homme nouveau. Il s'en alla, laissant le feu s'extasier derrière lui. De la vapeur monta rapidement, mais la pluie n'éteignit pas le feu avant longtemps. La journée touchait à sa fin, le ciel s'assombrissait toujours plus. Kurayami vit enfin le clocher de l’Église à quelques rues, lorsque les hauts-parleurs de la ville s'enclenchèrent, clamant le discours suivant :
- Habitants de Rosenfeld ! Nous sommes les Prêtres de Rahazaendelt, et nous avons un message pour vous ! Vous avez tous vu le ciel devenir enfer. Vous avez tous rêvé la même chose cette nuit, tous entendu la même musique et vu les mêmes scènes mystérieuses. Tout cela est l'œuvre de l'un de nos Dieux, et cela prouve par là même son existence dont vous pouviez douter. Il est en train de changer ce monde. Et Nous sommes ses Élus ! Car nous avons la Foi. La Foi envers les Infernaux, les véritables Dieux et Maîtres de ce monde. Et pour nous bénir de nôtre fidélité, ils nous ont immunisés contre le Mal. Les mutants ne nous attaquent pas, ils nous craignent et nous respectent ! Vous ne pouvez plus nier l'existence de nos Dieux. J'invite tous ceux qui cherchent refuge, réconfort et immunité à nous rejoindre, il vous suffira de venir à l'hôpital. Si vous avez la Foi, vous ne rencontrerez aucun monstre ou ils ne vous feront pas de mal, j'en fait la promesse sur le Rectangle. Quant aux autres, mécréants, craignez la colère d'ASTAROTH ! Pour vous donner la preuve de nos pouvoirs et de ceux de nos Dieux, voici une prédiction qui se réalisera demain : des créatures venues des enfers infiltreront vos refuges et tueront un à un, jour après jour, tout infidèle. Ceux qui ont la Foi n'ont rien à craindre ! Venez, soyez élus avec nous ! Astaroth vous gardera du Mal et de ses monstres ! Que le feu brûle en vous.
La voix agitée s'éteignit aussi vite qu'elle était apparue.
Lorsque Kurayami arriva devant l’Église, il pu constater qu'à l'extérieur, tout était désert. Aucun signe de vie. Du moins c'est ce qu'il lui avait semblé de prime abord, son oreille aiguisée cru entendre une sorte de bruissement, ressemblant à du sable frotté contre une pierre, cela venait de l'intérieur de l’Église.



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 17 Aoû - 20:26

Le fond du message était clair: rejoignez-nous ou mourrez. Visiblement un groupe de personnes semblait vouloir imposer leur suprématie en faveur des forces du Mal. . .
-*LeS iMbEciLeS . . . .*
Kurayami rit de leur stupidité car le jour où ils se feraient massacrer par les monstres qu'ils vénéraient, il serait trop tard pour regretter, et même si leur histoire de la protection accordée par leur fameux Dieu était vraie, ils pouvaient toujours aller courir pour qu'il les rejoigne car dorénavant il ne croyait plus en un Dieu ou autres, il ne croyait quand lui-même.
-*ILs nE sOnT . . . riEn . . . .jE sUiS . . .TOUT*
Il s'était habitué à cette voix dans sa tête et se rendit même compte qu'il l'écoutait avec attention et parfois la suivait sans s'en rendre compte.
-*jE SUis tOi. . . .tU Es mOi*
Une vague de fureur malsaine lui traversa tout le corps, lui procurant un certain plaisir. Des images de mutilation lui vinrent en tête, et sans savoir pourquoi il eut très envie d'avoir les membres de sa secte sous sa lame. . . ou n'importe qui d'autre. . . .
-*Hé Hé Hé Hé Hé. . . .*
Tout à coup un bruit se fit entendre à l'intérieur de l'église, toute son attention fit porter sur les portes de l'église. Il s'approcha un peu plus mais le son ne se répéta pas, il saisit les lourdes poignées des portes et les ouvrit en grand, restant à l'entrée près à accueillir quiconque le dérangerai. . . .


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptySam 18 Aoû - 20:01

L'église était sublime. Les vitraux emplissaient les lieux d'une lumière principalement bleue pâle, ornée de rayons arc-en-ciel. L'autel était particulièrement éclairé, mettant en valeur une coupe d'argent massif, haute, fine et décorée d'arabesques gravées. Au centre de l'église déserte, là où, parait-il, repose la source sur laquelle fut érigé le bâtiment, un grand tas de sable. Il tournait, semblable à un minuscule ouragan, raclant la pierre. Le sable pris une forme grossièrement humaine, semblable à un être avachi, comme intensément déprimé. Il n'avait pas de visage, mais une bouche ouverte en un hurlement continu et silencieux. A peine Kurayami eut-il posé son regard sur l'être que des images mentales l'assaillirent.

Un désert s'étendant à l'infini. Sable jaune, soleil Dieu. Un peuple marche, laissant dans ces pas des cadavres. L'odeur de la peur. La mort. La pourriture. La folie.
Le Mal.

Kurayami ressenti une fatigue immense enjointe à une tristesse sans nom.

Un cadavre humain. Les chairs, les boyaux, la cervelle, tout, tout dévorer. Le sang.
LA FAIM.

Kurayami eut faim comme jamais.

L'être se tourna vers lui lentement en disant sur un ton de sable :
- J'taeh lei kaal... Je suis le premier... Rahes elios N'TAHIL !
S'ensuivit un hurlement semblable au frottement de papier de verre sur un miroir. Le cri semblait pénétrer Kurayami jusqu'au fin fond de son cerveau, il sentit une barrière intérieure céder. Ce hurlement incitait au désespoir et à la destruction. Il n'était que douleur et soif de vengeance.

Et l'être se tu, faisant face à Kurayami, lui au centre, le guerrier dans l'entrée. Ce dernier se sentait comme sonné, l'esprit nébuleux.


[- 1 point de santé mentale non-définitif. Mouvements légèrement ralentis à cause de son état psychologique. ]




Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyDim 19 Aoû - 4:13

Kurayami ressortit de l'église et referma les portes, les images lui tournaient toujours dans la tête, le déstabilisant mentalement encore pus. D'autres images lui revinrent en tête: ses dures années d'entrainement, l'apprentissage des traditions familiales, les doctrines de leur religion. . . .
-non, non je veux plus. . . je veux plus !
Il s'assit sur les marches et se prit la tête entre les mains, essayant de faire taire ces visions. . . .
-*Si pEnSe Y. . . . c'EsT à cAuSe dE tOuT çA . . . .la HaiNe fErA tA fOrCe. . . .*
D'autres visions prirent leur place: la mort de sa mère et de sa jeune sœur violée, la mort de son père. . . .
-non, non, non, NON, NON ! Ce n'est pas ma faute ! Ce n'est pas moi, ce n'est pas moi. . . .
-*SI ! . . . .c'Est De TA FAUTE. . . .À cAuSe dE la VOie. . . .qUe tU As ChOiSi! IlS sOnT MoRts. . . .TA FAUTE!*
Kurayami commença à pleurer tout en se balançant de l'avant vers l'arrière, sur lui-même, la voix continua son harcèlement. . . .
-*ÉcOuTe-mOi . . . .jE sUiS Le SeUl. . . .À aVoiR le PoUvOiR. . . .dE tE liBeREr. . . .tU n'Es RiEn. . . .jE SuiS tOuT. . . .*
Il serra les poings, fermant les yeux et au prix d'un immense effort, tout redevint silencieux dans sa tête. Il respira profondément, un léger trouble restait dans sa tête mais rien de sérieux. Ce trouble il en connaissait l'origine: la bête au fond de lui, elle était là, tranquille, patiente. Il se leva des marches et réfléchît au moyen de battre la chose à l'intérieur de l'église. À première vue il était entièrement constitué de sable et produisait des attaques ciblant le mental et non le physique.
-Bien aucune chance de perdre un bras ou même de finir cul-de-jatte cette fois-ci, tant mieux!
Se souriant à soi-même, il passa en revue le moyen d'affaiblir du sable car une attaque physique conventionnelle ne marcherait pas: la seule qui lui vint à l'esprit est l'eau. Mais il ne pouvait utiliser la pluie torrentielle comme arme car premièrement il ne pouvait défoncer la toiture plus la charpente du toit de l'église à lui seul, deuxièmement la créature ne l'avait pas suivi dehors démontrant qu'elle craignait l'eau. Il lui restait donc qu'à apporter l'eau jusqu'à lui. Par chance le monstre avait laissé l'église intacte comme s'il s'était juste réfugié dans cet édifice pour s'abriter de la pluie. Kurayami s'avança sous la pluie battante, levant la tête au ciel il resta sous cette pluie pendant une bonne dizaine de minutes, puis retourna vers l'église et s'arrêta juste devant la double porte, main sur les poignets. Il ferma les yeux et se concentra fortement car tout aller se jouer très vite, remémorant son plan dans sa tête. Il ouvrit brusquement les yeux ainsi que les porte et se précipita à l'intérieur et immédiatement bifurqua pour se retrouver devant la ranger de banc à droite. Il commença à sauter, telles des haies, les premiers bancs: son plan est très simple, il avait chargé au maximum , ses vêtements, en eau pour se faire une sorte de bouclier si jamais la créature attaquait physiquement. Il voulait par la suite atteindre le fond de l'église le plus vite possible. Il dépassa très rapidement la créature par sa droite et arriver à l'avant-dernier banc il prit son appui dessus pour s'élever dans les airs. Il sauta ainsi le dernier banc et roula a l'atterrissage pour conserver sa vitesse. De nouveau sur ces jambes, il se rua vers l'autel et trouva ce qu'il chercher : le bénitier. Il l'attrapa a deux mains et jeta l'eau bénite sur la créature de sable, le liquide divin lui atterrit en pleine tête, ou plutôt la représentation de sa tête, solidifiant cette partie de lui. Ni une ni deux Kurayami courut vers lui, bondi, libéra Kusanagi de son fourreau et frappa :

Dés d'attaque:
Kurayami Mezame a effectué 1 lancé(s) d'un D20 (Image non renseignée.) :
2

Dés de dégats:
Kurayami Mezame a effectué 1 lancé(s) d'un D10 (Image non renseignée.) :
9
+1/force

Spoiler:
 
modif: +5/force


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyDim 19 Aoû - 5:47


Kusanagi-no-tsurugi étincela sous la lumière et trancha le sable humide comme de la chair, décapitant l'être dont la tête explosa contre un mur. Au même instant, Kurayami reçu un poing de sable dans l'estomac. Le Bénitier teinta sur le sol. Le corps de sable s'effrita d'un seul coup, et fut balayé par un vent puissant. Très puissant. Si puissant que le sable s'envola jusqu'au dehors, disparaissant sous la pluie, et que le tissu qui recouvrait l'autel alla voleter dans la salle. Kurayami ressentit, lorsque le sable passa près de lui, une étrange émotion, mêlant nostalgie et souffrance. Des flashs lui rongèrent l'esprit. Toujours ce peuple dans le désert, errant, malade. Puis quelque chose qui semblait plus ancien. Des pyramides. Des maisons de pierre et de terre. Un grand palais. Aux styles égyptiens. Des images de quotidien, une vie antique. Et puis le Mal. Déferlant. On dirait la Peste, mais les malades ont faim et deviennent cannibales. Des créatures, dont Kurayami ne voyait que les ombres floues, dévorant la population. La dernière vision qu'eut Kurayami fut l'être, se regardant. Kurayami était à la place de ses yeux. Il était humain. Il avait une belle peau mate, de grandes mains, des cheveux noirs lui caressant la nuque. Mais ses bras et son torse étaient couverts de tâches noires. Et il avait faim. Si faim.
Lorsque Kurayami rouvrit les yeux, il était à genoux, le sable avait disparu. Il était juste en face de l'autel. Le tissu envolé dévoila une longue et large table. Et, sous la table spacieuse, très fine, un cercueil. D'un bois noir, élégamment décoré de longues arabesques gravées dans le bois. Un coup résonna à l'intérieur. Un second ouvrit violemment le couvercle en faisant voler l'autel, catapulté à l'autre bout de la pièce, se brisant sur le sol de pierre. Le couvercle du cercueil s'arracha de ses gonds mais, plus lourd, ne fit que s'écraser juste en face de Kurayami, encore sonné et sur les genoux. Le choc sourd souleva un épais nuage de poussière. Une main s'éleva, cadavérique et pâle, munie d'ongles longs de presque un mètres mais brisés. Une autre main, aux ongles intacts, entreprit d'arracher les ongles de la main gauche, ensuite la main gauche arracha les ongles de la main droite. Les rognures démesurées et d'un noir crasse tombèrent sur les bords du cercueil. Kurayami vit les mains écartées, les doigts en éventails, couverts de sang dégoulinants. Et en quelques secondes, les ongles repoussèrent, parfaitement propres et courts. Les mains replongèrent dans le cercueil et le jeune samouraï perçu un bruit qui ressemblait à celui que fait l'herbe en étant arrachée, avant de voir tomber juste à côté de lui une perruque, ou plutôt un scalpe ; de très très longs cheveux noirs attachés à un lambeau de crâne. Enfin, Kurami vit émerger une tête, la personne du cercueil relevait son torse. C'était un homme au visage androgyne, très fin, un menton délicat et une superbe mâchoire, la peau aussi pâle qu'un flocon de neige. Il possédait un nez aquilin, des yeux marrons terriblement profonds, ornés de sourcils broussailleux. Et ce visage parfait était couvert d'une chevelure raide et noire, descendant jusqu'aux épaules. Il regarda un instant autour de lui puis, en voyant Kurayami, il agita ses lèvres irrésistibles en dévoilant une voix grave mais douce, comme infiniment délicate :
- Oh ! Bonjour. En quel an sommes-nous, je vous prie ? *en allemand*
Son visage radiait d'un immense sourire laissant apparaître deux crocs aiguisées, armes létales au milieu d'un sourire blanc aux dents alignées de manière impeccable.
Il étira ses bras en baillant, toujours assis dans son cercueil.


[ Pendant ce laps de temps Kurayami est encore sous le choc des flashs et estomaqué par le coup de l'Être et de la surprise du cerceuil... Pour le coup de la créature de sable, - 7 pv.]



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyDim 19 Aoû - 7:17

Étant toujours à genoux, Kurayami eut encore la tête étourdie et le souffle coupé. L'apparition de cet être fantastique lui coupa littéralement le souffle, c'est seulement après que l'homme lui est demandé poliment en quelle année étaient-ils que Kurayami reprit son souffle, il n'en croyait pas ses yeux: un vampire ! un vrai !
-*ImPoSsiBlE . . . .mAgNiFiQue. . . .TeRriFiAnT. . . .* la voix semblait craintive face à cet être d'un autre temps, d'une autre époque. Suite à la question posée il lui répondit le plus poliment possible:
-nous sommes en 2099, plus précisément la nuit du 13 juin 2099.
Il fit quelques pas vers le vampire, et remarqua que ses doutes étaient vrais: la voix, ou son double, craignait au plus haut point le vampire car à son approche, le trouble intérieur cessait immédiatement comme si la bête de fureur se terrait au plus profond de lui-même par peur. Une certaine paix surgit en lui ce qui lui procura un sentiment bienvenu d'allégresse. Il fixa le vampire qui le regardait à son tour, et Kurayami ne put s'empêcher d'être attirer par lui, comme s'il possédait un immense magnétisme animal. Non seulement il l'attirait mais le fascinait au plus haut point, de façon surnaturelle. Mais très vite Kurayami se remémora les dernières visions que le monstre de sable lui avait insufflé. Il eut le sentiment que ce ne fut pas une sorte de torture psychologique mais plutôt des souvenirs très violents et tristes, comme si ce fut les souvenirs de la créature elle-même: l'Égypte antique, les mêmes mutants, et cet homme qui se regardait: Kurayami ne sut pas pourquoi mais il eut la certitude que cet homme était le monstre. Cette vision apporta un dernier élément très important: le mal qui contamine et décime la ville de Rosenfeld à cette époque est exactement la même que celle qui attaqua la ville de l’Égypte dans les souvenirs et donc que le mal prendrait racine à cette époque lointaine. Après ce rapide moment de réflexion il reporta son attention au vampire qui baillait dans son cercueil une autre réflexion lui vint à l'esprit: il y a peu il décidait de renier tout son passé allant jusqu'à se déclarer ennemi de la mort et très vite il fit la rencontre d'un homme qui par sa simple existence d'être immortel, il était ennemi naturel de la mort. Est-ce une coïncidence ? ou planification d'une entité supérieure et sournoise ? Il ne put répondre à aucune des deux questions mais, sans savoir pourquoi, il eut la conviction qu'il pouvait aider le vampire et même devenir un allié. Mais il ne pût s'empêcher de poser ces deux questions:
-qui êtes-vous ? et d'où venez-vous ?


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyDim 19 Aoû - 7:42

A l'annonce de la date, le vampire tourna sa tête pour regarder droit dans le vide.
- Ah. C'est tout. Bien, je vais m'endormir un siècle ou deux, les choses ne doivent pas avoir beaucoup changées.
Il s'allongea, disparaissant presque à la vue de Kurayami. Il se releva soudainement, décoiffant ses cheveux et jetant un regard les yeux grands ouverts sur le jeune samouraï.
- Votre technologie a chuté ? Vous vous êtes finalement décidés à laisser tomber la bêtise des armes à feu pour revenir aux bonnes vieilles armes blanches ? Ah ! L'humain fait preuve de bon sens. Ce peut être intéressant.
Il enjamba le bord de son cercueil et se leva majestueusement juste en face de Kurayami. Il était plus grand que le guerrier et deux fois plus maigre. Longiligne et macabre. Il était vêtu d'un costume poussiéreux, accentuant ses épaules et muni d'un col élégant, le tout couleur bordeaux sombre mêlé de noir. Aux jambes, il portait un pantalon noir et moulant, en cuir, et aux pieds, des bottes pointues et noires elles aussi. Autour de son cou était enroulé un magnifique foulard blanc. Les manches de son costumes et le centre de celui-ci étaient ornés de boutons en argent, sur lesquels étaient gravés un crucifix. Parfois droit, parfois à l'envers.
- Votre sang est malade, vous allez bientôt mourir ou être atteint de démence. C'est embarrassant, j'ai vraiment très faim. Mais au fait, qui êtes-vous ? D'où venez-vous ? Non, attendez, le plus important : y-a-il d'autres humains proches d'ici qui ont le sang sain ou êtes-vous tous malades ?
Le vampire déambulait au centre de l'église, ne regardant pas Kurayami et semblant chercher quelque chose. Il trouva enfin le Bénitier, le pris et le fourra dans une poche de sa veste négligemment.



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyDim 19 Aoû - 8:24

Kurayami ne put s'empêcher de répondre à ses questions:
-je me nomme Mezame: cela signifie "le réveil de ou des" et me prénomme Kurayami qui signifie "ténèbre", je viens d'un pays très lointain appelé aujourd'hui le Japon.
Une grande inquiétude le tourmentait depuis que le vampire lui avait dit que son sang était malade: est-ce parce qu'il est contaminé par le mal ? ou simplement la super drogue qui altérait son sang ? il ne put s'empêcher de poursuivre:
-il reste des personnes saines, car des groupes subsistent à travers la ville. Il y a tout une organisation appelée yakuza qui résiste très bien au mal qui nous assaille et leur sang doit être des plus frais.
Tout absolument tout dans l'être surnaturel le fascinait: chaque détail physique, sa manière de se mouvoir, d'être et même son aura de puissance extrêmement forte qui émanait de lui et irradier l’édifice... Kurayami était tout simplement attiré par lui, mais son esprit tirait la sonnette d'alarme car cet être d'une puissance incommensurable avait faim. Kurayami espéra qu'il pouvait tirer profit de la situation:
-en ce moment dans cette ville, qui est probablement la dernière au monde, une horde de mutants et autres créatures infernales nous attaque et décime tous les êtres humains au sang frais et donc si on n'éradique pas cette menace il ne vous restera, très bientôt, plus aucun humain à vous mettre sous la dent.
Kurayami espéra du fond du cœur de le rallier à sa cause, de s'en faire un allié, très précieux qui plus est.


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyLun 20 Aoû - 1:32


Le Vampire plaça sa main sur sa joue, l'air pensif.
- La situation que vous me décrivez là est fort fâcheuse. Il faut d'urgence créer un refuge afin de maintenir l'espèce humaine, sinon je mourrai de faim !
Le Vampire eut soudainement l'air véritablement alarmé. Il n'eut pas le temps de dire autre chose, une présence venait d'apparaître aux portes de l'église.
Une jeune femme, pas plus de vingt deux ans, japonaise. Très fine, assez grande, de longues mains élégantes et une imposante poitrine voluptueuse à peine voilée par un T-shirt blanc trempé. Elle avait les yeux et les cheveux d'un noir de jais, le visage long, la peau d'une pâleur idéale. Des lèvres rouge sang et d'évidence exquises à faire mourir de désir n'importe qui les regardant. Elle avait des rangers aux pieds, un pantalon visual style gothicopunk rapiécé et moulant, une veste de cuir élégante et parfaitement coupée. Hormis le T-shirt, elle était toute en noir. Elle portait à la ceinture un Desert Eagle de chaque côté et ce qui était probablement une réserve de chargeur était attachée à son pantalon au niveau de la cuisse. Dans sa main droite, le blouson d'une fille jeune aux cheveux décolorés, avec la fille encore dedans, inconsciente, et qui semblait avoir été traînée de la sorte pendant longtemps. Elle la lâcha, sa tête heurta le sol dans un petit bruit sourd. La jeune japonaise aux cheveux noirs s'adressa aux deux hommes de sa voix langoureuse, en japonais :
- Génial. Un junkie qui se prend pour un vampire et un samouraï paumé. Bon, toi le guerrier tu ouvres ton sac et tu me files la drogue. Tu laisses ton sabre là où tu es et tu m'apportes gentillement le colis. Ah, quant à cette fille de joie, j'ai pas eu le coeur de la laisser se faire bouffer, elle est mignonne. Je suis certaine qu'Amand la recueillera, je compte sur vous pour l'y emmener.

La femme aux cheveux décolorés, sous le choc, se réveilla, ne comprenant pas vraiment où elle était.


[Fubuki tu postes ici désormais]


Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyJeu 23 Aoû - 22:44

[Ghost Fubuki, je prends sa place. ]

Le vampire marcha tout droit vers la jeune femme.
- Hey ! T'approche pas.
Il continua d'avancer. La jeune japonaise sortit ses Desert Eagle et tira en pleine tête. Le vampire s'effondra et se releva de suite, son front recrachant la balle et se cicatrisant quasi-instantanément. Il jeta un regard noir à la yakuza.
- Insolente ! Vous allez tâcher mes vêtements et je n'ai pas envie de me battre. Arrangez-vous donc avec ce samouraï des temps modernes et laissez-moi dîner en paix.
Exaspérée, la yakuza regarda le vampire s'approcher de la blonde décolorée.
- Mais ! N'y touche pas ! J'l'ai pas traînée jusqu'ici pour toi connard !
Deux détonations. Le vampire ne tomba même pas, en revanche son costume était couvert de sang.
- Dame ! Cessez vos jérémiades et occupez-vous dont de vos brebis !
Effarée, la japonaise resta coite. Se reprenant, elle s'approcha du samouraï en le menaçant toujours de ses énormes flingues.
- File-moi la drogue ! cria-t-elle, visiblement sur les nerfs et paniquée à l'idée de ne pas pouvoir descendre l'être surnaturel.

Fubuki se releva, ne comprenant rien de ce qui lui arrivait. Un type immortel qui veut la bouffer, un samouraï, une nana qui l'avait assommée avant même qu'elle n'ai pu parler, l'hôpital de l'horreur... Sa tête tournait atrocement.
- Heu... Monsieur l'immortel, je puis peut-être négocier ? Je danse très bien et je peux vous faire un spectacle ! Pleins de spectacles même en échange de ma vie ! Et il y a ... euh... Des gens très bons à l'hôpital !
Le vampire la plaqua contre son corps.
- Mon enfant, le plus beau spectacle qui me fut toujours donné de voir n'est autre que ce sang qui vous couvrira bientôt, et coulera entre mes lèvres avides.
Et sans attendre, il croqua dans son cou. Fubuki ressentit alors la même chose qu'à l'hôpital, un instinct de survie incroyable prendre possession de son corps. Elle eut l'impression que des griffes remplacèrent ses mains, que son corps devenait encore plus souple, lorsque le Vampire arracha sa jugulaire violemment pour l'empêcher de bouger. Son sang coula abondamment mais le vampire n'en perdit presque pas une goutte. En quelques secondes, le corps de Fubuki devint aussi pâle qu'une feuille de papier vierge. Le vampire, rassasié, le laissa sur le sol en s'essuyant la bouche d'un revers de main. Fubuki trembla un peu, agitant des mains qui avaient pris l'allure de pattes de chat, avant de cesser tout mouvement et de sombrer dans l'immobilité funèbre. Le vampire se tourna vers Kurayami :
- Vous avez fini votre échange ? Il me faut visiter les changements de cette ville et j'ai besoin de vous !
La japonaise ajoutera, si l'échange se passe sans embrouilles, avant de disparaître dans les rues :
- Elle était poursuivie par toute une tripotée de mutants, comme si elle était spéciale. Et comme tu peux l'voir, elle n'est pas normale, elle semble muter en animal. Ramène-là à Amand, je suis sûre qu'elle pourra en faire quelque chose... Peut-être même une espèce d'antidote ou que sais-je.
Elle se tu en s'en alla. Le vampire attendait Kurayami.




Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 24 Aoû - 0:27

La vus des deux jeunes filles surprit Kurayami. Mais la scène suivante ne le surprit pas du tout, la femme s’acharna sur le vampire mais il se releva après chaque détonation. Lorsque le vampire se saisi de la femme assommé, Kurayami n’esquissa aucun geste pour arrêter la mise à mort, il se ficha de cette femme et puis il connaissait les légendes et mythes occidentale pour savoir qu’un être mordu par un vampire a des chances d’en devenir un. Les menaces surexciter de la femme armée lui rappela qu’il fut venu pour le deal. Il compta bien donner le paquet pour la sécurité d’Amand, il tendit le paquet et ce fut à ce moment-là que le vampire suça le sang de la jeune fille. Kurayami resta sans bouger, une lueur de plaisir sadique passa dans ses yeux :
-*jOuIsSaNcE . . . . . sOuFfrAnCe. . . .MoRt*
Il crut qu’elle fut morte, mais manifestement non. La transaction finit, la yakuza parla de ses pensée et lui donna le conseil d’amené cette fille. C’est une bonne idée, un antidote ou une arme de plus serait vraiment d’une grande utilité. Le vampire veut voir la ville, ou plutôt ses habitants, mais un passage chez Amand s’impose.
-Nous allons aller en centre-ville ne vous inquiéter pas, mais nous devons d’abord amener cette fille a un endroit précis et cela va être utile à garder le plus de gens aux sangs sain et même purifier des gens, après je pense connaitre deux ou trois endroits où les gens sont regrouper. Et après cela votre « élevage pourras débuter »
Il marcha jusqu’à la jeune fille et la prit sur son épaule, elle ne fut pas très lourde, tant mieux. Il n’y avait pas d’autre solution car même si il y eu un moyen de transport, Kurayami n’aurait pas su conduire et le vampire encore moins. Mais un doute lui vint à l’esprit, une pensée folle, il se tourna vers le vampire et lui demanda :
-s’avez-vous volé ?


Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue666/999Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue777/888Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (777/888)
Lord Érèbe
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptyVen 24 Aoû - 2:45


A cette annonce, le vampire éclata de rire. Mais ne répondit pas. Il regarda la yakuza partir, presque avec envie. Il murmura comme pour lui-même :
- Bah, soyons raisonnable, il n'y en a plus beaucoup, il faut les préserver.
Il s’épousseta ensuite inutilement, le sang ayant définitivement tâché ses habits. Il déshabilla Fubuki, la laissant dans ses sous-vêtements affriolants, et tendit à Kurayami les affaires qu'elle possédait avant de lancer la jeune femme dans les bras du guerrier. Il se tourna vers Kurayami tout en marchant, le suivant.
- J'aime beaucoup que l'on me vouvoie sans me nommer, cela me donne de l'importance, à la manière d'un roi ou d'un empereur que l'on ne nommerait pas tant on le respecte, comme si proférer son nom était un sacrilège... Mais par le même temps, je trouve cela inconvenant, en fait, cela dépend de mes humeurs. Et puisque j'aurai bientôt une esclave charmante à ma disposition, je vais vous faire l'honneur de vous révéler mon nom.
Il laissa planer un instant de silence théâtral.
- Je... Jeuuuh... Ne m'en souviens plus !
Il ragea un instant et donna un coup de poing dans une voiture, dont le métal se plia comme du beurre.
- Arf. Je m'appelle Schwarzwald, c'est ainsi qu'ils me nommaient, mais ce n'est pas mon nom véritable.
Kurayami, dans le même temps, senti que Fubuki avait perdu toute respiration, tout battement de cœur, toute vie.
- Ah ! Elle va bientôt se réveiller.
Alors, Kurayami la lâcha sous l'effet de surprise. Fubuki se transformait à moitié en chat, désormais pourvue de moustache, d'une queue, d'oreilles et de pattes de félin sur son sublime corps de femme, dénudée.
- Nyuh ? fit-elle en s'étirant.
Elle ouvrit de grands yeux fendus de pupilles verticales et immédiatement, alla frotter amicalement sa frimousse contre le torse du vampire, qui la gratta entre les oreilles.
- Et voilà ! Hahaha ! Une hybride d'hybride... Intéressant ! N'est-ce pas ? N'est-elle pas délicieuse ?
Un ronronnement enveloppa l'atmosphère. La pluie ne semblait pas déranger la nouvelle Fubuki.
- Désormais, ton nom est Miya, édicta le vampire.
La lune, presque pleine, éclairait la scène d'une aura que l'on aurait dit bienveillante.
Toutefois, Kurayami remarqua une canine qui brillait sous un rayon de lune, révélant un sourire carnassier semblant dire " Il me manque aussi un esclave masculin..."


[Fubuki je t'explique la transformation sur ta Fiche de personnage, Kurayami le vampire te donne les affaires de Fubuki qui sont un briquet, les cartes détaillées de la ville et une lampe dynamo]


Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Guerrier des décombres
Masculin Poissons Coq
Souffles : 117
Condamné depuis le : 06/08/2012
Age : 26
Dimension : Angoisse nocturne
Localisation : Dans le monde de mon esprit
Feuille de personnage : écouter et sentir les voix de l'univers

Feuille de personnage
Santé physique:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue9/15Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (9/15)
État :: Normal
Santé mentale:
Si tout etait aussi simple Left_bar_bleue4/8Si tout etait aussi simple Empty_bar_bleue  (4/8)
Kurayami Mezame
Kurayami Mezame
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple EmptySam 25 Aoû - 1:32

Il reçut du vampire trois nouvelles affaires : un briquet, une lampe dynamo, qui peut avoir une grande utilité, et pour finir le plus précieux, une carte détaillée de la ville. Apres que le vampire lui fit part de la façon dont il fut nommé autrefois, la transformation de la jeune fille le surprit, il s’attendit à ce qu’elle se transforma en une créature semblable à un démon comme lui, une sorte de kyuketsuki (vampire dans notre langue) mais elle devint une sorte de bakeneko (bake « qui change » et neko « chat » ou dans notre langue cela est généralement traduis pas monstre-chat), qui plus est, elle fut totalement sous son contrôle. Apres quelle fut devenus sont esclave, il remarqua le sourire carnassier de Schwarzwald, instinctivement Kurayami mit sa main sur la poignée de Kusanagi et préféra rester d’avantage sur ses gardes à l’avenir, il ne faut pas oublier qu’il fut un être maudit par Amaterasu elle-même. Il choisit, par la suite, de consulté la carte, et parla à voix haute s’adressant à Schwarzwald :
-Bien si je ne me trompe pas, nous somme environs entre les pompier et le centre-ville, les quartiers bourgeois où nous devons faire un détour se trouve droit devant nous. Quand nous serons arrivés à la résidence, pile au nord se trouvera les grands magasins.
Il jeta un coup d’œil au vampire qui ne l’écouta qu’a moitié, trop occupé à s’admirer dans le reflet d’un rétroviseur. A l’annonce des mots « grands magasins » le vampire lui jeta un œil interrogateur, Kurayami poursuivit :
- Les grands magasins sont des lieux gigantesques où sont stockés les produits nécessaires à notre vie quotidienne, mais il faut les acheter avec de l’argent. Dans cette époque actuelle l’unité monétaire s’appelle le crédit. Et ce sont des lieux où se rassemble et s’entasse des dizaines voire des centaines d’être humain. . . . .
Kurayami regarda le vampire et avant d’ajouter le dernier mot, il sourit de façon sadique :
-. . . .sain.
Un rire lointain retentit au fond de Kurayami, il redirigea son regard vers la carte et continua :
-C’est l’un des lieux les plus probable ou des personnes iraient trouver refuge car tout serait là pour survivre : eau, nourriture, armes si il y a une armurerie. En tout cas c’est le plus proche, de plus sur la route on va rencontrer des créatures qui tenteront de nous tuer : des êtres impure, des malades, mais il est important de les éliminé car sinon ils attaqueront les humains sain ce qui diminueras très fortement le taux de ces derniers. Plus on en éliminera, plus les chances de trouver des humain non infecter sera grande.
Kurayami rangea la carte et ils se remirent en chemin, et la curiosité de Kurayami le poussa a lui demandé :
-D’où venez-vous ? A qu’elle époque appartenez-vous ? Savez-vous des choses sur ce Mal et ces créatures ? Ou bien sur l’Egypte des pharaons et les évènements sinistres semblables à ce qui se passe aujourd’hui ?



Il n'y a qu'une seule certitude dans la vie : la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Si tout etait aussi simple   Si tout etait aussi simple Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Si tout etait aussi simple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» La politique du « tout va mal »...
» TNT - la télé tout numérique
» Tout le monde s'en fout...
» Nath, tout simplement
» En tout bien tout honneur [ Pv Guillaume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Schwarzwald Forum RPG :: La Cité de Rosenfeld :: Les Rues & Les Lieux Mineurs-