Schwarzwald Forum RPG
CE FORUM RPG EST INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS.
Une certaine maturité est nécessaire pour appréhender les thèmes traités avec assez de recul.
De plus, certains propos fictifs ont une nature violente ou érotique.
Toutes les choses décrites demeurent du domaine de la fiction et n'engagent en aucun cas les opinions des auteurs.
Âmes sensibles s'abstenir.

Maintenant que vous êtes prévenu, si vous décidez quand même de lire ce forum, cela n'engage que vous et nous déclinons toute responsabilité concernant un heurt potentiel de votre sensibilité.


« Les crucifiés chantent et leur choeur me met en joie ; regardez tous ces rouages mû par une seule volonté, un seul but. Ne plus souffrir. Et pourtant, si leurs voix se cassaient, ils seraient exemptés.»
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
...Invité, your mind is lost.
Loading...
Loading...
Loading...

Partagez | 
 

 Je vais bien, tout va bien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Mer 22 Aoû - 23:46



Ezis se tourna lentement vers elle, arrêtant de marcher.
- Tu ne veux pas aller au Refuge ?! TU AURAIS PU LE DIRE PLUS T...
Il se tu, détournant le regard. Il était fatigué et irrité, trop de choses à porter, trop de choses à comprendre. Mais la jeune fille venait de perdre sa mère... Ezis pris son inspiration.
- D'accord. Où veux-tu aller, où penses-tu que nous serons en sécurité ?
Après tout, en situation de crise les gens devenaient facilement dingues, Mizuki n'avait pas tort.
Amonnakht regardait le ciel, comme insouciant, silencieux.



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Jeu 23 Aoû - 10:23

Mizuki avait sursauté, surprise, puis apeurée par l'accès de colère d'Ezis. Il avait raison, elle aurait dû lui en parler avant. Maintenant qu'ils avaient fait tout ce chemin, elle se sentait aussi ridicule qu'inutile. D'une toute petite voix, elle lui raconta ce que son frère disait souvent sur les catacombes de Rosenfeld. Quand elle était petite, il lui racontait des histoires fantastiques avant qu'elle s'endorme, souvent inspirées par l'histoire de la ville. Les héros se réfugiaient souvent dans les catacombes, qu'ils fortifiaient. Cela lui avait toujours sembler être une solution plus viable que le reste. Tout en racontant, elle tentait de se concentrer sur les nuages qui défilaient dans le ciel, pour éviter les regards d'Ezis. Elle aurait vraiment aimé être ailleurs à cet instant. Mizuki se dandina sur ses pieds, gênée par la situation. Elle avait peur qu'Ezis la laisse tomber, malgré sa promesse. Il n'avait aucune raison de la suivre partout, surtout s'il préférait le Refuge aux catacombes. Elle s'arrêta de parler, attendant la sentence avec appréhension.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Jeu 23 Aoû - 15:57



Ezis ferma les yeux.
- D'accord. Je t'ai promis de rester avec toi, je resterai avec toi. Amonnakht, que vas-tu faire ?
Le grand homme sembla réfléchir.
- Ces tunnels sont maudits. C'est très dangereux. Mais vous m'avez sauvé, je dois vous sauver à mon tour.
Il marcha un peu, surmonta un barrage de voitures. Il revint en possession d'une hache et d'un pistolet mitrailleur.
- Je suis passé par là tout à l'heure. Je n'avais pas besoin d'armes, mais les couloirs maudits abritent des créatures très différentes.
Amonnakht garda la hache, Ezis son couteau, le pistolet, et Mizuki son pied-de-biche. Ils marchèrent un peu et redescendirent dans la noirceur et la puanteur des souterrains. Guidé par la petite lampe que tenait Ezis, son couteau dans l'autre main, ils progressaient lentement, Amonnakht fermant la marche.
- Les catacombes sont vers le centre-ville, dit Ezis. Cela va nous prendre beaucoup de temps, surtout à ce rythme, pour y parvenir.
Le silence fut ensuite des plus pesant, seulement ponctué par les bruits de l'eau croupie qui s'écoulait. Les deux hommes n'étaient visiblement ni doués ni faits pour la conversation... Ezis semblait réfléchir et Amonnakht était impénétrable, entre l'insouciance et l'attention.



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Jeu 23 Aoû - 16:37

L'ambiance glauque des égouts n'arrangea pas la conversation absolument inexistante. Mizuki avançait entre Ezis, devant elle, et Amonnakht, qui fermait la marche. Entre le blond, qui était plongé dans ses pensées, et le brun, qui ne pensait à rien, elle n'était pas prête de se trouver un compagnon de conversation. Elle reprenait petit à petit ses esprits, sa peur ayant crevé comme un abcès lorsque les deux hommes avaient accepté de la suivre. Cela faisait déjà bien une demi-heure qu'ils marchaient dans les égouts, et elle devait bien admettre que malgré son soulagement de ne trouver aucun monstre sur son chemin, elle s'ennuyait ferme. Ezis, qui semblait connaitre le chemin, s'arrêtait de temps à autre pour choisir la voie à suivre. Mizuki avait pris l'habitude, à chaque fois qu'il le faisait, de changer son pied de biche de main. Non pas qu'elle était fatiguée, c'était seulement un moyen comme un autre de s'occuper. Au bout de dix minutes supplémentaires, elle sortit sa bouteille d'eau et en but une gorgée. Elle en proposa à Amonnakht qui refusa poliment, mais toujours sans un mot, puis à Ezis, qui en fit de même. Laissant un profond soupir s'échapper de son nez, elle rangea la bouteille et se mura dans un silence obstiné. Très bien. S'il fallait jouer au roi du silence, elle pouvait gagner sans problème. La manœuvre n'échappa pas à l'égyptien, qui posa la hache sur son épaule, en signe qu'il relevait le défi.

Malheureusement pour la petite brune, ses deux compagnons étaient bien plus tenaces qu'elle. Elle craqua au bout d'un long moment. Elle avait fini de ronger ses ongles, et n'ayant plus rien à faire, elle commençait à trouver le temps long. Elle n'osait plus regarder les murs, de peur d'y voir d'autres inscriptions sanglantes, et ses jambes commençaient à fatiguer. Ezis tenait un rythme assez soutenu, et les longues jambes de l'égyptien ne demandaient qu'à le suivre. Mizuki serra ses doigts autour de son amulette, priant pour qu'ils arrivent à destination en vie.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Jeu 23 Aoû - 21:38

Les Dieux ne semblaient pas avec elle cette fois, car un hurlement long et aiguë à glacer le sang résonna dans le tunnel. Impossible de savoir d'où il venait. Les deux hommes se mirent sur leurs gardes. Une lumière bleuâtre apparu peu à peu derrière Amonnakht. Quatre silhouettes firent leur apparition. Elles n'étaient pas étrangères à Mizuki, ni à Ezis. Il leur semblait même qu'ils ne les avaient quittés que depuis bien trop peu de temps. Ils reconnurent aisément les deux femmes, Eiko et le garçon, flottant dans les airs, le corps bleu-transparent, changés en fantômes. Ils n'étaient pas aussi mutilés que devaient l'être leurs cadavres, flottant quelque part dans ces eaux croupies, mais ces esprits volants portaient d'atroces mutilations et un regard si terrifiant de souffrance et d'épouvante qu'il semblait pouvoir figer la vie. La mère de Mizuki se jeta sur elle, lui souriant, mais son rictus n'avait plus rien de chaleureux, son visage détruit ne reflétait que l'insanité.
- Miii... Mizukiiii.... Vieeeeens...
Après lui avoir effleuré la joue d'une main déchirée, elle l'incitait à se jeter dans l 'eau. Pendant ce temps, les trois autres entités s'acharnaient sur Ezis, riant et hurlant tour à tour autour de lui dans une valse macabre, réveillant sa culpabilité et ses propres démons. Amonnakht cherchait des yeux un moyen d'intervenir, lorsque l'amulette de Mizuki se mit à briller dans le sombre tunnel. Les créatures bondirent en arrière, comme fouettées par la lumière. Mizuki se sentit emplie d'une grande paix. Elle vit sa mère disparaître peu à peu en retrouvant une apparence décente, avant que son âme ne disparaisse complètement, emportée ailleurs.
- Adieu, Mizuki...
Les trois autres fantômes s'en retournèrent d'où elles venaient. Mizuki se sentait étrangement apaisée. Lorsqu'elle se retourna, elle vit Ezis, à terre, l'égyptien penché sur lui. De grosses gouttes de sueur roulaient sur ses tempes et dans son cou, son front était brûlant. Il semblait inconscient.



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Jeu 23 Aoû - 22:33

Il lui semblait entendre le serpent chuchoter sur son poignet, lui indiquant en sifflant la marche à suivre d'une voix entendue d'elle seule:
- Viens à moi... Viens. Laisse-moi te guider. Laisse le savoir affluer en toi... Laisse-le te posséder...
Elle s'agenouilla près d'Ezis, le prit contre elle, et se mit à psalmodier dans une langue étrange, aux sonorités rauques et gutturales, contrastant de façon saisissante avec sa personnalité. La sensation de paix parcourut ses épaules, glissa dans ses doigts, qu'elle passait inlassablement sur le visage d'Ezis, ses mains traçant sur sa peau des symboles qui restaient très légèrement bleutés avant de s'estomper petit à petit. Elle ne sentait plus rien, ne voyait plus rien. Son corps ne lui appartenait plus. Seule la Voix parvenait encore jusqu'à elle:
- Laisse ton corps m'appartenir, ma fille. Sois l'instrument de ma volonté, mon esclave le plus précieux...
Le mot "précieux" réveilla une vieille conscience en elle. Oui, c'était ce qu'elle voulait. Être précieuse. Elle s'abandonna à la puissance qui roulait dans ses veines. Quand elle rouvrit les yeux, Amonnakht la regardait d'un air stupéfait. Son regard tomba sur Ezis, dont l'état semblait s'être stabilisé. Elle sourit et remercia de tout son cœur le grand serpent Jörmungandr. Il lui sembla que les yeux de son tatouage s'étaient mis à scintiller, comme en réponse à ses remerciements. Elle câlina du bout des doigts la joue du blond. Perdre Ezis lui serait insupportable. Elle posa sa tête sur le torse d'Ezis, heureuse de sentir son cœur battre calmement contre sa joue. Les paupières du blond frémirent, et il ouvrit les yeux.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*


Dernière édition par Mizuki Answald le Ven 24 Aoû - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Ven 24 Aoû - 0:27


- Mhh...
Il passa sa main dans les cheveux de Mizuki.
- Ca va ?
Ils restèrent ainsi un moment en silence. Amonnakht adressa la parole respectueusement à Mizuki :
- Je ne pensais pas que des humains de vos pays pouvaient parler avec les Dieux... Qu'ils croyaient encore aux Dieux... C'est beau. Peut-être vos terres ont-elles encore une chance.
Il semblait vraiment tout étonné. Quant à Ezis, son état paraissait revenu à la normale et il ne tarda pas à se lever, comme à regret, quittant le doux contact de Mizuki. Il hésita, la jeune fille perçu un frisson de désir au bout des lèvres du jeune homme, mais son regard heurta Amonnakht et il tourna le dos à Mizuki, s'apprêtant à poursuivre leur marche. L'égyptien laissa passer Mizuki devant lui et ils continuèrent... Ils parcoururent ainsi de nombreux couloirs, cela sembla durer une éternité. Enfin, la lampe éclaira quelque chose d'autre qu'une eau croupie et verdâtre ou des murs sales et dégoulinants d'humidité. Un mur d'acier paré d'une porte bloquait complètement le passage. A moins de se jeter dans l'eau, qui continuait sa course sous l'obstacle, il était impossible de passer. La porte n'avait pas de poignée, était visiblement coulissante et protégée par un digicode scellé directement dans l'acier. Ezis frappa l'obstacle en jurant.
- Merde !
Amonnakht était troublé face à ce mur, ne comprenant pas le concept du digicode.



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Ven 24 Aoû - 10:32

Mizuki se sentait un peu déconnectée de la réalité. Un sifflement charmeur à ses oreilles lui avait dissimulé la longueur du trajet. La Voix semblait lui parler de tout et de rien, mais elle n'entendait pas et ne comprenait pas ce qu'elle lui disait. Le Serpent se tut brusquement lorsque le mur d'acier leur barra la route, laissant à Mizuki une intense sensation de frustration.
Alors qu'Ezis commençait à s'énerver contre le digicode, Mizuki, elle, émergeait lentement de sa transe, sous l’œil bienveillant d'Ammonakht qui de toute manière ne comprenait rien à la situation et ne s'en formalisait pas. Le regard de Mizuki tomba sur le pavé numérique du digicode. Elle sourit. Ishin s'amusait souvent à démonter ce genre d'appareil. Elle n'avait jamais vraiment compris le fonctionnement exact, bien trop compliqué pour les esprits non entrainés aux dessins industriels, mais ce qu'elle savait en revanche, c'était qu'un court circuit permettait de déclencher l'ouverture pendant un dixième de seconde environ. La porte devait fonctionner à l'énergie de la centrale Crypte, il suffisait de couper l'alimentation et de tenter l'ouverture au pied de biche.
Un détail lui revint cependant en tête... Acier. Il était probable que le pied de biche ne soit pas suffisant, même avec la force d'Amonnakht. Ce mur était bien là pour quelque chose.... Peut-être y avait-t-il des gens de l'autre côté? Mizuki fit donc la seule et unique chose à laquelle Ezis ne s'attendait pas. Elle frappa à la porte.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Ven 24 Aoû - 17:46



Cinq minutes passèrent avant qu'un bruit ne se fasse entendre de l'autre côté. Une voix féminine résonna à travers un interphone invisible.
- Akae ? C'est toi ? Il y a un problème ?


Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Ven 24 Aoû - 18:19

Mizuki défia Ezis du regard avec un sourire exquis. Elle savait bien que ses méthodes à elle finiraient par payer. Elle s'adressa à la femme de l'autre côté de la paroi:
- Excusez-nous, nous sommes des survivants de l'invasion, nous avons trouvé refuge dans les égouts. Est-ce que vous pourriez nous faire entrer s'il vous plait?
Méfiante, son interlocutrice lui posa une série de questions sur son identité, auxquelles elle répondit du mieux qu'elle put. Elle lui demanda ensuite des nouvelles de la surface. Mizuki fit de son mieux une nouvelle fois. Elle commençait à se sentir vraiment épuisée et elle n'était pas sûre de la cohérence de ses réponses. Bientôt cependant, la conversation cessa, et un long silence s'établit dans le couloir suintant de crasse. Mizuki appuya sa tête contre l'épaule d'Ezis. Et si elle avait répondu de travers? Ils allaient surement restés coincés ici. Mourir. Ses paupières s'alourdirent doucement. Elle était tellement fatiguée... Si seulement cette personne voulait bien leur ouvrir, ils pourraient peut-être se reposer un peu... Le silence cassa net quand la porte d'acier coulissa, leur laissant le passage. Une femme se tenait devant eux:
- Entrez, vite.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Ven 24 Aoû - 18:34


Les choses ne se déroulent pas tout à fait ainsi...
- Excusez-nous, nous sommes des survivants de l'invasion, nous avons trouvé refuge dans les égouts. Est-ce que vous pourriez nous faire entrer s'il vous plait?
Ils entendirent tout bas, comme pour elle-même, la femme murmurer :
- Ah... Akae n'est toujours pas là, c'est anormal..
Puis, plus fort :
- Je suis désolée, je n'ai pas le droit de vous ouvrir. Allez au Refuge. En revanche nous pouvons vous vendre des vivres mais il faudra y mettre le prix. Et si vous avez de jolies femmes parmi vous, nous pouvons éventuellement négocier... Il nous manque des danseuses et des prostituées.
Ezis chuchota :
- Des yakuzas...


Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Ven 24 Aoû - 19:09

Mizuki se renfrogna. Jouer les danseuses ou les prostituées n'étaient pas du tout son genre. Mais elle était tellement épuisée qu'elle songeait vraiment à accepter. Difficilement, elle ouvrit la bouche pour en informer son interlocuteur, sous le regard inquiet d'Ezis. Une douleur intense lui vrilla le poignet, juste sur son tatouage. La souffrance était telle qu'elle se plia en deux en gémissant. Sa vue se troubla et la Voix rugit puissamment dans sa tête, lui arrachant de longues plaintes douloureuses:
- Comment OSES-TU!! Tu es MON esclave! Je t'interdis de vendre ton âme à un autre que MOI! Je suis ton seul et UNIQUE maître!
Il lui semblait que les crocs de son dieu se plantaient par milliers dans sa chair, déchirant la moindre parcelle de son âme, dévorant la moindre once de volonté qui résidait dans son être. IL avait raison. Il était Raison. Son seul et unique maître. Sa Raison. Son Dieu. La douleur cessa subitement, laissant Mizuki à genoux sur le sol, tremblante.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Ven 24 Aoû - 21:05


En la voyant souffrir, Ezis se précipita sur elle et la pris dans ses bras, tentant de la calmer. Son regard était inquiet.
- Ce lieu... Ces évènements vont nous rendre fous... Mizuki, je crois vraiment qu'il faut que nous trouvions un autre endroit où nous réfugier. Il est hors de question que tu te prostitue et si les yakuzas ont établis leur repère dans les égouts, tu peux être certaine qu'ils doivent être en possession des catacombes...
Amonnakht ne comprenait plus grand chose à la conversation et se contenta de serrer sa hache, prêt à se rendre utile, mais il ne pouvait pas défoncer l'acier...
- Mizuki, nous devons aller ailleurs, reprit Ezis. Si tu refuses de te rendre au Refuge, je comprendrais mais... As-tu seulement une autre idée ?



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Ven 24 Aoû - 21:54

Mizuki se blottit contre Ezis, attendant patiemment que la langueur de ses membres disparaisse. Elle ferma les yeux et se laissa bercer longtemps... Les mains d'Ezis se glissèrent dans ses cheveux. Elle se sentait si bien, elle aurait pu rester ainsi une éternité. Son corps finit pourtant par se redresser de lui-même. Un sifflement tournait en boucle dans sa tête. Elle se tourna vers le blond:
- La bibliothèque. Il faut aller à la bibliothèque.
Ezis haussa un sourcil:
- Pourquoi?
- Le savoir, répondit-elle avec un sourire sibyllin.
Il obtempéra, se disant que la proximité avec les magasins leur permettrait de se fournir en nourriture. Mizuki le laissa reprendre la tête du groupe et lui emboita le pas. Elle avait retrouvé une relative sensation de calme intérieur, mais elle était bien heureuse qu'Amonnakht et sa hache soient derrière elle. La femme derrière la porte leur parla un peu, dans le vide. La respiration de Mizuki, hachée, comme si elle avait couru trop longtemps et trop vite, vibrait encore de la colère du Serpent. Ezis semblait savoir où il allait, comme à l'ordinaire. Ordinaire? Mizuki s'empêcha difficilement de rire. Ainsi cette cavalcade qui durait depuis le début de la matinée devenait son "ordinaire"? Triste ironie du sort.
Ils poursuivirent leur chemin dans les égouts, mais cette fois Mizuki n'avait pas besoin de chercher à s'occuper. Elle avait rattrapé son pied de biche, et marchait tête baissée, les pensées pleines de phrases étranges:
"Le versant de la lune, monté sur deux chevaux..." "Les draperies d'or du Royaume des Mondes ensemble se balancent..." "Quand vient le lendemain du monde..."
Ça ne voulait rien dire pour elle, mais le Serpent y semblait attaché, sans qu'elle sache trop pourquoi. Cependant elle doutait que cela ait un quelconque rapport avec la situation. Les bribes d'images qui tournoyaient dans sa tête ne ressemblaient à rien de ce qu'elle connaissait. Elle acceptait ces "visions" avec joie, pour le bien-être qu'elles lui apportaient. Son regard finit par se fixer sur le dos d'Ezis et elle laissa ses jambes la porter sans y prêter attention.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Sam 25 Aoû - 2:08


Le jeune blond brisa le silence :
- Amonnakht, d'où viens-tu ? J'aimerais comprendre. D'où viens ton peuple ?
L'égyptien plongea dans ses pensées.
- D'un lieu lointain. Un grand désert. Le Mal nous a obligés à partir. C'était la première fois depuis très longtemps. Nous avons traversé le désert, longtemps, lorsque la Forêt nous est apparue et que les vôtres et les miens ont commencés à se tuer. Vous non plus ne connaissiez pas le désert, je pense donc que vous ne sortiez pas non plus de votre Forêt si noire. Il est dommage que nos peuples se soient heurtés ainsi...
Ezis avait cessé de marcher.
- Mais que racontes-tu ! fit-il avec un mouvement brusque. Il n'y a pas de désert en Europe, pas après cette forêt ! TU MENS !
- Calme-toi, ami. Nous aussi avons été troublés de vous découvrir.
- Rosenfeld n'aurait pas pu nous cacher la vérité pendant si longtemps ! Tu veux dire que le monde extérieur n'est plus qu'un gigantesque désert ? Que tout n'est que mensonges ? Cela ne PEUT PAS ÊTRE VRAI !!
Ezis tomba à genoux, les yeux écarquillés, les dents serrées. Ses veines étaient saillantes.
- Je... Je ne peux pas... Le croire !
Il dégaina son couteau en céramique et le planta dans le torse d'Amonnakht, qui ouvrit de grands yeux.
- Tu... Étais... Ami. Mizuki. Cours.
Le géant donna un grand coup de pied dans l'estomac d'Ezis, qui chuta. Amonnakht fit tournoyer sa hache. Mizuki avait l'impression de voir les choses au ralenti. L'acier tranchant pénétra le coup d'Ezis. Trancha le coup d'Ezis. La tête d'Ezis volait. Cogna contre le mur avant de retomber sur le sol en roulant jusque dans l'eau, y chutant dans un "plouf" significatif. Mizuki était couverte de sang. De Son sang. Du sang d'Ezis... Dont le corps s'affaissa avant de chuter sur le côté. Amonnakht s'effondra à son tour, le manche du couteau heurtant le sol ayant pour effet d'enfoncer la lame d'avantage. L'égyptien ne bougea plus, murmurant dans un dernier souffle mêlé de sang :
- Azazel...
Il sembla à Mizuki que tous les murs dégoulinaient de liquide écarlate, répétant à l'infini le nom étrange.




Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Sam 25 Aoû - 9:55

Quelques minutes passèrent. Mizuki était debout. Couverte du sang de ses deux compagnons. Ses yeux semblaient ne pas voir ce qui s'était produit. La Voix dans sa tête avait enflé, encore et encore, jusqu'à couvrir tous les bruits du souterrain. Et puis ce fut au tour de la colère. De la déception. Du jugement. Le sifflement dans sa tête ravageait tout sur son passage:
- IMBÉCILES! IMBÉCILES!! Pauvres petits IGNORANTS!
Chaque parcelle de souvenir relié à Ezis s'effaça méthodiquement de sa tête, au prix d'une intense douleur. Un deuxième sifflement, dissimulé derrière le premier, s'insinua dans ses pensées en longue trainée doucereuse.
- Il ne te méritait pas... Il n'était pas à la hauteur... Il ne te valait pas... Oublie-le... Oublie-le... Oublie, ma fille... Oublie-le...
Sans aucune émotion, elle couvrit comme elle le put le cou déchiqueté du jeune homme sans tête et ferma les yeux du géant près de lui. Du bout des lèvres, elle murmura:
- Puisse-tu Odin, père de toute chose, avoir accueilli ces pauvres âmes en ta demeure pour qu'à jamais ils se souviennent de ce que fut leur vie sur cette Terre...
Sans plus de cérémonie, elle récupéra le couteau et son fourreau qu'elle laissa tomber dans son sac et rejoignit la surface par la première bouche d'égout qu'elle trouva. Une tristesse sans fond s'écrasa dans son estomac au moment même où le premier rayon de soleil effleura sa joue. Elle se recroquevilla sur elle-même, soudain terrifiée par la situation. Elle était seule. Toute seule. Pour toujours. La tristesse se changea en dégoût et le dégoût en colère. Une colère si intense que Mizuki en tremblait de tous ses membres. Face vers le ciel, elle se mit à hurler des paroles qu'elle ne comprenait même pas, répétant le nom d'Azazel sans savoir ce que c'était. Un véritable rugissement jaillissait de sa gorge, mêlé aux larmes qui roulaient sur ses joues. La gorge brûlante d'un feu sans nom et les joues ravagées par les pleurs, elle finit par se relever et continua son chemin vers la bibliothèque, le pied de biche à la main, comme une apparition vengeresse.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Sam 25 Aoû - 23:52

Le monde autour d'elle devint noir. Tout disparu, tournoya, et le mot, ce mot... Azazel résonnait dans sa tête, incessamment, AZAZEL. Il lui sembla qu'elle était dans le coma.

Mizuki, inconsciente, dors. Et, emportée par le sommeil, elle rêve à nouveau.

*

Musique lourde et puissante, déferlante de notes endiablées
Furtivité des feux-follets, fantômes enflammés
Pauvres erres parcourant ce plafond décoré
Habilement, maîtres des pinceaux.

Un lustre de cristal blanc trône en son centre,
Ô cristaux ! Pourquoi pleurez-vous ?
Un lustre de cristal blanc trône en son centre,
Ô piano, pourquoi mourez-vous ?

Les notes hurlent de tristesse
Chant de la mélancolie !
Dehors la neige, pleine d'ivresse
Silence après le cri.

Sur ce qui semble être un théâtre, deux femmes nues. L’une est à genoux, l’autre la regarde de haut, en face, les cheveux disposés étrangement. Elles jouent une pièce que tu ne comprends pas. Théâtre de la vie ?
Elles jouent une pièce que tu ne comprends pas !
Celle qui est à genoux porte un masque avec des cornes. Des pleurs résonnent. Un murmure "On dirait le Diable !" un cri.
Un cri. Déchirant, absolu, total.
Quelques gouttes de sang, pourpre parfait, tâchent un sol de marbre blanc et noir.
Un couloir, sous le lustre, sous le plafond étrange, et une silhouette pâle qui déambule. Reflet de solitude,
Éclat de souffrance.
L'être disparaît dans l'ombre, laissant derrière lui,
Une larme et quelques roses écarlates.
Tout s'enflamme.

*

Son sommeil se poursuit dans un néant profond jusqu’au réveil. Elle se souvient du rêve tel qu’il est ainsi décrit. Il lui semble que le cri a résonné toute la nuit. Mizuki ouvre ses grands yeux, il fait jour, le ciel. Le ciel brûle littéralement, de gigantesques flammes dévorent les nuages. Les langues de feu s'agitent comme un seul et gigantesque serpent, un dragon peut-être et le tableau du cri de Munch semble prendre vie : on dirait que le monde entier hurle à l'agonie de souffrance et de solitude sous un ciel de brasier. Cette vision est sublime et terrifiante à la fois, l'Enfer semble ouvrir sa gueule béante sur la Terre...
Les flammes s'éteindront soudainement, laissant place à la pluie. Le ciel est blessé, brûlé, il est désormais noirâtre... Nuages gris et blancs comme des traînées de mélancolies, fine pluie persistante. Un léger brouillard s'élève.
Mizuki est sur un toit. Amonnakht et Ezis sont à ses côtés, sains et saufs. L'égyptien regarde le ciel tandis qu'Ezis est allongé à ses côtés, dans un lit de fortune. Il leur suffit de se regarder dans les yeux pour savoir qu'ils ont rêvé de la même chose, ce théâtre étrange, les deux femmes nues, le lustre, la musique... Et ils viennent d'assister à quelque chose de bien réel, ce ciel en feu...
- Tu as beaucoup cauchemardé, dit Ezis, tu parlais dans ton sommeil. Comment te sens-tu ? Tu crois que c'est l’œuvre de l'un de tes dieux qui a enflammé le ciel ? Je ne sais plus que croire...
Le jeune homme avait le regard dans le vague.




Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Dim 26 Aoû - 10:16

Mizuki en avait le souffle coupé. La Voix, plus puissante que jamais, rugissait non seulement dans sa tête mais autour d'elle. Son Dieu était au-dessus d'elle et déversait son pouvoir sur le monde mortel. Jörmungandr, le Serpent fils des Enfers, embrasait le ciel avec une fureur toute divine. Et puis tout cessa soudain, et la pluie tomba, fine et rafraichissante, sur le corps meurtri de Mizuki. Elle avait comme un goût de sang sur la langue. Des bribes de son rêve lui revenaient par vagues. Une main sur la sienne lui fit tourner la tête. Ezis. Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Ezis! Un soulagement infini s'empara d'elle, et elle se rapprocha du blond. Elle vit ses yeux, entendit sa voix. La satisfaction qu'elle en retira était sans pareil. Un cauchemar. Elle ne prit pas la peine d'élever la voix pour lui parler, espérant qu'il se rapprocherait d'elle par la même occasion:
- J'ai rêvé que tu mourrais. Que je t'oubliais. J'étais toute seule... Et quand je me suis réveillée... Il était là. C'était Lui. Le Serpent du Monde. Il était là.
Elle sourit. Pour peu elle se serait mis à pleurer. En voulant changer de position, elle croisa le regard d'Amonnakht. Vivant, lui aussi. Et elle se rendit enfin compte que si elle voyait le ciel, c'est qu'ils n'étaient plus dans les égouts... Un premier cristal d'eau salée glissa de ses yeux, et bientôt elle pleurait à chaudes larmes, la tête sur les genoux, autant de soulagement que de terreur refoulée.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Lun 27 Aoû - 19:34


Ezis la pris dans ses bras, et ils restèrent ainsi un moment à savourer cette paix.
- Nous sommes dans le centre-ville, on est passés avec un groupe de croyants, c'était le seul moyen d'entrer sans se faire tirer dessus par les militaires. Ici notre ennemi n'est autre que l'homme... Ils tirent à vue sur tous ceux qui ne sont pas des leurs ou qui ne portent pas la croix. Il y a des patrouilles partout ! Tous les militaires se sont réunis ici pour protéger le centre et avec tous les individus sans défense de la ville, les Malades préfèrent se jeter sur des proies faciles plutôt que de venir ici. Nous nous sommes enfuis juste avant d'entrer dans la cathédrale, ce n'était pas facile avec toi sur les bras, ils voulaient t'examiner pour être sûrs que tu n'étais pas Malade. Résultat, nous n'avons ni de quoi nous convertir en militaire, ni en croyant, par conséquent nous sommes susceptibles d'êtres descendus comme des rats à tout moment... D'ailleurs, il va falloir bouger. Se déplacer d'appartement en appartement abandonnés, progresser lentement... Nous ne sommes pas bien loin de la Tour des Médias... J'imagine que nous trouverons des réponses à toutes nos questions à la bibliothèque, tu as raison Mizuki.
Il murmura plus bas :
- Et j'espère que Amonnakht acceptera de nous en dire plus sur son peuple...
Il était tout près du visage de Mizuki, son parfum, sa peau le tentait. Avec difficulté, il se recula, prenant garde à rester accroupi. Il alla jeter un œil à ce qu'il se passait au sol, cinq étages plus bas.
- Encore une patrouille... A force, ils vont me rendre d...
Détonation. Séries d'aboiements féroces et des ordres secs :
- Lâchez les chiens ! Mutants repérés sur les toits en face ! Tirez à vue !
Ezis avait chuté en arrière, tombant dans les bras de Mizuki. La balle avait effleuré sa tempe, y laissant une entaille d'où s'échappait beaucoup de sang. Il était inconscient. Amonnakht le prit immédiatement dans ses bras forts, mais semblait un peu perdu, ne trouvait pas ses repères. Avec un regard inquiet, il demanda :
- Que fait-on Mizuki ?
Tout en portant Ezis, il suivra ses instructions à la lettre pour peu qu'il les comprenne.



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Lun 27 Aoû - 22:58

Mizuki sursauta quand Ezis lui tomba dans les bras. La vue du sang sur sa tempe la fit paniquer. Elle déchira une partie de sa manche en s'aidant de son couteau suisse et l'appliqua contre la blessure. Elle croisa le regard d'Amonnakht et redescendit brutalement sur terre. Agir. Il fallait agir. Tromper l'odorat des chiens serait une tache difficile. Elle avisa une volée de marche, et ils s'engouffrèrent dans un couloir. La puanteur qui y régnait était insupportable. Mizuki essaya de retenir un haut-le-cœur. Elle eut un hoquet libérateur et une bile acide s'écoula de son estomac. Amonnakht, lui, ne semblait pas réagir à l'odeur. Il se contenta de lancer à Mizuki un regard compatissant. Elle essuya ses lèvres, et enjamba un cadavre, puis un deuxième. Elle ouvrit une porte. Ce qu'elle vit à l'intérieur de l'appartement la glaça d'effroi. Un jeune couple, serré dans les bras l'un de l'autre, un bébé entre eux. Le crâne de l'enfant et de la jeune mère semblait avoir explosé sous un impact violent. L'homme, quant à lui, tenait un revolver, braqué droit dans sa bouche. Le haut de son crâne était... Mizuki se plia en deux, se rattrapant au mur, déversant à nouveau le contenu de son estomac sur le plancher éventré. Elle avança en titubant, et demanda à Amonnakht de se cacher dans la grande armoire de la chambre. Elle était tombée sur le sol, portes vers le mur. Pendant que l'égyptien se dissimulait dans le meuble, Mizuki traina les cadavres du couloir pour les disséminer dans l'étage. Elle en ramena quelques uns dans l'appartement, espérant détourner l'attention des chiens. Puis elle rentra dans l'appartement, chercha la salle de bain et se nettoya la bouche. Il ne fallait pas que les chiens puissent la repérer pour une faute d'inattention aussi stupide. Elle essuya soigneusement les traces d'eau et alla déposer la serviette dans l'appartement d'en face. Puis elle revint, ne pensant à rien d'autre qu'à son but. Elle ouvrit la porte de l'armoire, s'y glissa à son tour. L'espace était juste assez grand pour qu'ils y tiennent à trois. Elle se serra contre Amonnakht et Ezis. Le serpent sur son poignet la démangea un instant et elle se mit à prier.


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Mar 28 Aoû - 15:08


Ils entendirent bientôt les chiens fouiller les étages, suivis de peu par les hommes.
- Fouillez tout !
La fouille méthodique de chaque pièce et étage de l'immeuble dura longtemps. Des soldats finirent par entrer dans la pièce, ils ne commentèrent pas les cadavres, ils étaient habitués à cette nouvelle horreur depuis le début de la semaine. Le quotidien avait désormais ce goût de mort et de pourriture pleine de vers.
- Viens, on se fume une clope, les autres n'ont pas encore fini en bas.
Grattement de briquet, respiration calmées dans la fumée.
Amonnakht porta la main à sa hache, désormais attachée à une ceinture, questionnant Mizuki du regard.



Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Mar 28 Aoû - 15:33

Mizuki prit quelques secondes pour réfléchir et resserra sa prise sur son pied de biche. Il fallait maintenant faire preuve de rapidité autant que de ruse. S'appuyant sur le bras d'Amonnakht, elle glissa un œil hors de leur cachette. Les hommes leur tournaient le dos, côte à côte dans l'embrasure de la porte. L'occasion de changer l'un d'entre eux en militaire était trop belle, et ne se reproduirait surement pas avant un moment. Elle fit un signe à Amonnakht, et sans bruit, lui expliqua son plan d'une simplicité inquiétante. Sortir. Assommer. Échanger. Le corps inconscient d'Ezis resterait à l'intérieur de l'armoire. Mettant à profit sa petite taille, elle se glissa dans la pièce dans aucun bruit. La souplesse dûe à sa pratique du tir à l'arc revint immédiatement, et elle se faufila sans bruit jusque derrière le premier des deux soldats. Avec une pensée pour Kalil, elle brandit son pied de biche au-dessus de sa tête, vaguement consciente de la présence d'Amonnakht derrière elle. Elle abattit son arme sur la nuque du premier soldat:

Dé d'attaque:
Micki a effectué 1 lancé(s) d'un D20 (Image non renseignée.) :
19

Dé de dégâts:
Micki a effectué 1 lancé(s) d'un D6 (Image non renseignée.) :
1
+ For

Bonus:
Force: 13/+1



"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Mar 28 Aoû - 16:39


L'os émit un craquement et l'homme s'effondra, inconscient ou mort. Amonnakht assomma l'autre soldat avec le manche de la hache. Ils n'avaient pas fait de bruit. Amonnakht enfila de son mieux l'accoutrement militaire et les nombreuses armes qui y étaient fourrées : Couteau de combat, trois grenades explosives et trois autres fumigènes, un fusil d'assaut et un pistolet mitrailleur.


Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : Prêtresse du Serpent
Féminin Taureau Cochon
Souffles : 95
Condamné depuis le : 14/08/2012
Age : 23
Dimension : Multiples
Feuille de personnage : http://schwarzwald.guildjdr.com/t89-mars-shilderick-answald

Feuille de personnage
Santé physique:
6/13  (6/13)
État :: Normal
Santé mentale:
6/11  (6/11)
avatar
Micki
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Mar 28 Aoû - 18:13

Mizuki aida Amonnakht à enfiler son nouveau "costume", enleva le second du corps de l'homme inconscient et sortit Ezis de sa cachette avec l'aide de l'égyptien. Essayant de ne pas s'intéresser plus que nécessaire à sa tache, elle enfila l'habit sur Ezis, après l'avoir débarrassé de son haut et de son pantalon, qu'elle remplaça par ceux du militaire, plus propres. Elle serra un peu les dents, tentant, sans résultat, de ne pas s'attarder à contempler le torse du blond. Elle fourra les armes dans son sac, ainsi que le manteau d'Ezis et répéta la partie suivante de son plan avec Amonnakht. Sortir par devant serait trop dangereux. Les hommes dans le bâtiment se rendrait bien compte de la supercherie. Ils sortiraient donc par l'escalier de secours. Avec Amonnakht et Ezis en militaire, ils ne devraient pas avoir trop de mal à se déplacer sans se faire attaquer. Suivant ce qu'Ezis avait prévu, ils s'arrêteraient dans les immeubles bordant leur chemin, essayant de ne pas se déplacer trop à découvert. Amonnakht passa le bras du blond sous son épaule, se préparant à partir. Pendant ce temps, Mizuki regardait par la fenêtre. Elle donnait sur une sorte de pente, le genre d'endroit très peu fréquentés. Du moins d'ordinaire. Elle frappa dans la vitre de toutes ses forces. Le verre se brisa au bout du troisième coup. Avec l'aide d'Amonnakht, elle fit basculer le corps des militaires dans le vide. Les treize mètres de chute avalèrent les cadavres à une vitesse ahurissante, et le sol les accueillit avec un craquement sinistre.
Mizuki se redressa, et ils descendirent doucement les escaliers de secours, en portant Ezis comme ils le pouvaient. Leur objectif était l'immeuble d'à côté, à quelques dizaines de mètres devant eux.

[Si des militaires tentent de les intercepter, Mizuki fera comme si elle était en état de choc, en psalmodiant des prières chrétiennes. Si on leur tire dessus, elle court jusqu'à son objectif.]


"Donner au corps le privilège de l'esprit, c'est accepter d'être l'animal que l'homme a toujours rêvé d'être."

Shilderick Answald

Lola

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entité Maîtresse
Rang : Dieu
Masculin Balance Coq
Souffles : 373
Condamné depuis le : 26/07/2012
Age : 25
Dimension : Incarnare
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Santé physique:
666/999  (666/999)
État :: Absolu
Santé mentale:
777/888  (777/888)
avatar
Lord Érèbe
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   Mer 29 Aoû - 19:24


13 Juin 2099

La chute des cadavres alerta les soldats restés dehors, et les trois fuyards n'eurent que le temps de courir vers leur objectif avant que les militaires ne leur tirent dessus depuis le sol. Mizuki entendit les hommes gueuler des ordres pour les retrouver. Amonnakht porta Ezis et ils coururent jusqu'à l'immeuble voisin, parcourant les escaliers sans encombre. Au moment de traverser la rue, deux molosses leur foncèrent dessus en aboyant. Amonnakht n'eut que le temps de poser Ezis dans son dos, le premier chien lui sauta dessus et lui mordit férocement l'épaule. Mizuki vit arriver le second molosse sur elle, à toute vitesse. Beaucoup trop rapide. Une douleur fulgurante implosa dans son bras gauche, le chien venait de la mordre en profondeur et elle chuta en arrière sous son poids. Son crâne heurta violemment le sol et elle se sentit fortement sonné, écrasée par le poids du molosse. Amonnakht faucha son ennemi d'un coup de hache, éventrant la pauvre bête, et s'apprêtait à venir en aide à Mizuki lorsque les voix retentirent :
- Ils sont par là !


[-6pv, bras gauche pratiquement inutilisable, écrasée par le chien. Son sac est à son côté. Tu dois désormais poster dans "Les Rues & Lieux mineurs" en y créant ton sujet, et en précisant la date au début de celui-ci soit le 13 juin 2099 ~ ]


Son verdict est toujours coupable, sa sentence est toujours la mort.
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je vais bien, tout va bien...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je vais bien, tout va bien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» En tout bien tout honneur [ Pv Guillaume]
» Allez viens ! viens ! on est bien bien bien bien bien ! viens !
» Quand on veut être sûr que tout soit bien fait alors, on doit le faire sois-même.
» Entre feuilles et amitié [PV. Aliénore]
» "Qui vais-je appeler aujourd'hui ? Rosie ? Non... Jack ? Non... [...] Hmm... Finalement, j'vais rester tout seul"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Schwarzwald Forum RPG :: La Cité de Rosenfeld :: Introduction - 13 Juin 2099 "Le Sixième jour"-